Mon Blog

Mon Blog

Du viol au meurtre, paroxysme de l'addiction au porno en Afrique

Comme ça:
Comme si elle était:
Créé:
30 nov. 2021

Il n'est pas facile de trouver un temps de libre pour écrire, mais on y arrive. Je vais commencer par le tout dernier thème du mois novembre, avant de revenir sur celui du mois d'octobre au sujet de la lecture, quelques jours plutard.


Je savons tous qu'il n'y a pas de hasard dans la vie; Hier avant le coucher, je fais un tour rapide sur mon fil d'actualité des réseaux sociaux et je tombe sur vidéo d'un jeune Monsieur, quoi doit être sans doute un jeune imam, qui donne un message à ses abonnés. Avec un visage si attristé, donnait un message aux jeunes, en s'appuyant sur un évènement triste qu'il venait de vivre et qui le poussait à donner son message. Il s'agit de la disparition d’une adolescente d'une personne de son entoure. Par ses dires, l'on pouvait déjà deviner qu'elle a été sans doute victime d'un prédateur sexuel, venant augmenter ainsi le nombre de jeunes filles qui disparaissent et que l'on retrouve tuer atrocement après un viol.

Combien de jeunes filles de nos jours dans notre société sont victimes de ces atrocités; Cela va de mal en pire. Il y a deux semaines de cela, c'était une jeune étudiante qui avait fait confiance à un taxi-moto du centre d'une ville de la Côte d'Ivoire, qui a dévié de trajectoire et conduit dans un lieu éloigné de la ville, où l'attendait là d'autres malfaiteurs, qui lui ont fait subi un viol collectif puis tuée au bout de ce forfaits; Le suspect a été vite rattrapé par son acte, grâce à la diligence de la police criminelle et par des traces que la victime a laissées sur le corps de son bourreau en se débattant pour tenter de sauver sa vie.

Un mois auparavant, c'était une jeune fille de 14ans, qui rencontra sur le net un homme, qui l'a invité pour faire connaissance en vrai; Elle eut tout de même la présence d'esprit d'aller accompagnée d'une amie; Arrivée au lieu du rendez-vous, qui est un une résidence avec d'autres jeunes, l'amie de la victime se rend compte du piège et réussie à se sauver, afin d'alerter les parents de son amie pris au piège. Les parents aussitôt mis au courant alerte la police, qui arrive sur les lieux des faits, trouvent le mal déjà fait. La jeune fille droguée et violée par plusieurs.


Combiens sont-elles dans la ville, dans ce pays et sur notre continent, où le viol est devenu une arme de guerre, qui détruit la vie de tant de jeunes filles, mais silence, car nous connaissons le jugement porté sur la victime, qui subira double voire triple peine. Nous sommes passés de l'attouchement sexuel auquel des milliers de femmes doivent faire face, au viol de celle-ci, en passant par la pédophilie même dur des bébés de 6 mois, la dernière en date, désormais au meurtre.

Tout le monde est scandalisé, mais tout le monde refuse quelque part de rechercher la véritable cause de ce processus normal de la vie vécu dans l'inversion des valeurs à la perversion des valeurs; Si l'on dit aux personnes la cause véritable de cet état, de la dégradation, de cette amplification de l'abus sur les femmes, 99% ne croirait pas ou refuserait catégoriquement de faire quelque chose pour changer en commençant par soi-même, ça la cause véritable tout le monde est plongé jusqu'au coût. Eh oui nous sommes quelque part coauteurs indirectement de cette dégradation de la violence sur la femme.

Je vous dirai tout simplement sans faire tarder le suspense, que le MAL a toutes ses dérives est la PORNOGRAPHIE. La consommation très jeune de ce poison, que l'on a fait passer pour l'épanouissement de la vie sexuelle, a pour effet de modifier négativement votre regard sur la femme. La pornographie vous pousse pas à pas à avoir une sexualité déviante; Il s'agit avec la pornographie à vous apprendre à être bon au lit en arrivant à satisfaire votre partenaire, mais à détruire son regard sur cette partenaire et sur toutes les femmes, que nous rencontrons. Dans le regard d'une personne, qui consomme comme une drogue la pornographie, elle commence par de simples images anodines, à du "soft porno au hard porno", d'images douces à celles dures.

Dans le porno, l'on passe d'un partenaire à un autre, ce qui vous apprend le libertinage sexuel; le but c'est de jouir et l'autre en face devient un simple objet outil de jouissance et l'on rentre dans un plaisir égoïste. Peu importe ce que l'autre en face ressent, cela n'est pas pris en compte; il s'agir de notre plaisir seul. C'est pourquoi un addict du porno peut coucher avec ses servantes, les sœurs et amis de sa femme etc. Il commence à ne plus avoir de limites, il tue toute capacité de raisonnement, son "moi" prend le dessus tant qu'il n'a pas fini de jouir et ses images des scènes qui le hante. Il a besoin de plus en plus de sensation forte et donc de scènes dures.


L'on voit les acteurs du porno sexer à plusieurs et l'on apprend les partouzes; l'on cherche des amis de la même perversité pour assouvir la seule manière de calmer ce feu ardant en nous. L'on tombe dans le viol de ses victimes, de ses objets sexuels. L'on passe des images professionnelles aux images amateurs, qui sont plus vrais et qui montent l'adrénaline en nous. L'on commence par ricochet à être voyeurs, l'on est friand de sextape, qui nous hante de plus en plus et nous fait mieux jouir.

Tel un médicament qui n'a plus d'effet sur nous, l'on cherche un autre médicament qui puissent faire monter l'adrénaline en nous. De grade en grade, nous ne ressent que du plaisir, que dans le mal à l'autre en face sans penser que l'on fait le mal à l'autre en face. La douleur de l'autre excite ns sens jusqu'à nous pousser jusqu'au sommet de voir mourir notre victime nous fait jouir; Nous devenons un serial killer, un tueur en série. Nous voilà devenue assassin. Beaucoup explique le plaisir que leur procure leur victime qu'il viole en les étranglant. Nous voilà devenu meurtrier et destructeur de sa propre vie et de celles des autres.


Il y a tellement à dire et comme une drogue, il est difficile de se défaire de l'addiction à toute drogue et la plus dangereuse, la pornographie. Il faut chercher de l'aide, faire des conférences et atelier à ce sujet et de se dire, que Dieu à crée la sexualité dans un cadre et donner à chacun de nous la capacité de s'inventer sa propre sexualité, que lui-même le Créateur de toutes choses bonnes, nous donne, les meilleures inspirations possibles. Evitez la pornographie, cela ne vous apprend pas à faire très bien l’amour, comme cela est vendu, mais bien au contraire, cela détruit votre sexualité jusqu’à l’impuissance et l’inintelligence et capacité de production cognitive. Cela détruit tout simplement des vies, plus que toutes autres addictions. C'est mon vœu en cette année nouvelle qui s'annonce.

Mangré Christelle Akossi, Eveilleur des Consciences et Juriste d'affaires

Pas encore de commentaires...

Laissez votre commentaire

96375

Limite de caractères 400

"Rien n'est gagné d'avance dans la vie ! " Mangré Christelle Akossi

Newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter et recevez tous nos derniers articles.