Mon Blog

Mon Blog

La diaspora vit en ce moment une frustration qui ne dit pas son nom

Comme ça:
Comme si elle était:
Créé:
04 mars 2020

Hello les Renouvelés, j'espère que vous allez très bien en ce début de mois de Mars dédié à la Femme. Moi, je vais bien, mais encore fatiguée et je tenais encore à vous remercier pour votre soutien à CN dans son évolution. Je vous parlerai de la manifestation de la frustration dans la diaspora.

Ce thème vient des événements de derniers temps en apothéose, les incidents à la gare de Lyon à Paris, lors du concert de la star congolaise Fally. A côté de cela il ya bien d'autres événements dans ce sens avec une sortie discutable d'une actrice d'origine immigrée et un activiste camerounais qui a eu un échange surréaliste avec le Président français.

Tous ont la même histoire, les enfants de l'immigration. Je ne parlerai pas de ce volet mais de ceux qui sont de la première génération, de leurs parents, de ceux qui savent et qui assument leurs origines et qui sont allés à l'aventure en occident et rencontrent bien des difficultés et l'expriment d'une manière ou d'une autre.

Nous le savons tous, beaucoup de jeunes rêvent de l'occident comme la seule et unique solution à leurs situations de misère dans leurs pays respectifs. Nous avons tous été sous le choc avec la mort atroce d'un jeune lycéen ivoirien qui a pris tous les risques possibles pour voyager clandestinement. Il n'y a aucune limite pour un monde qui nous a été présenté comme Canaan, la terre promise, là où ne coule que du lait et du miel. Mieux que notre Egypte, la terre de nos ancêtres, qui est devenue un lieu d'esclavage.

Nous avons été éduqués par la télé et une importante me disait un jour en Europe que Hollywood est un facteur de colonisation. Plus besoin de se déplacer, c'est de la oldschool, tout le monde entier pense à l'américaine. Ensuite est venu Bollywood et tout africain se marie à l'hindouiste. Je préfère encore les dots que l'on organise à la Nigger, même si la cérémonie traditionnelle doit refléter celle de ta culture et non celle de l'autre.

Ce lavage de cerveau depuis des générations fait que nous ne sommes plus capables d'apprécier ce que nous avons, ce que nous sommes et pis les opportunités qui nous entourent; Ta conception de la vie étant biaisée, ton mental étant atteint tu commences à agir comme un animal blessé. Tu tentes le tout pour le tout pour t'y rendre. Nul ne peut arrêter la détermination et tu arrives à t'y rendre.

Au début tout t'impressionne et avec internet, les amis jaloux vont te sentir, comme on le dit à l'ivoirien ( tu vas en mettre plein la vue) et plus le temps passe, tu es confronté à la dure réalité européenne. Si tu n'es pas allé pour les études, tu commences à accumuler de petits boulots humiliants. Puisque l'on est dans un monde capitaliste, celui qui a un boulot représentatif, est celui qui est considéré, la colère commence à naître contre les autochtones, et la frustration de la désillusion d'installe en toi..

Tu commences pas à pas à fréquenter ceux qui te ressemblent dans des afro-shops, des lieux de ta communauté et pas à pas, il ya une mentalité qui naît là, et tu commences à suivre des lives et vidéos sur les réseaux sociaux qui te parlent de ceux qui sont à la base de nos malheurs: l'on vole nos matières premières, l'on met des dictateurs à la tête de nos pays, des racistes, etc; Ce qui fait que nous vivons dans la pauvreté, nous nous retrouvons donc en exil, à l'aventure et là encore on ne nous aiment pas.

Après le première lavage de cerveau, te voilà pris dans un second lavage de cerveau. De la colère face à une injustice qui est réelle, nous tombons dans l'émotion qui nous colle à la peau pour réagir et tombons dans un piège qui se referme toujours sur nous. La frustration grandit, nourrit par des pages "négrophiles", où l'on pour vous redonner de la valeur en crachant sur l'autre et ces pages créent la haine de l'autre. La suite est prévisible.

Il faut savoir une chose: les gens veulent toujours vous transmettre leurs ondes bonnes ou mauvaises. Ils ne veulent pas vivre leurs désillusions de l'Eldorado tout seul, il faut se cacher derrière des combats nobles de panafricanisme pour vous conduire à votre propre perte. On a vu dans la colère des incidents du concert de Fally, un candide croyant être dans le combat, a vu le drapeau ivoirien au feu ( ça pouvait être celui d'un autre pays frère).

Non nous sommes des tribus, pas encore des pays pour dire des Nations afin de défendre un quelconque idéal commun. Pourquoi les gens ne disent pas que c'est un pourcent de personnes qui dirige le monde et qui a mis ce système en place; soit tu sors du système comme les clochards ou tu y es et essaies de trouver ta place. Je ne peux pas dire au diable de transformer l'enfer en paradis, ou de m'aimer, mais je dois arriver à faire comprendre à chacun de nous que nous avons une grande part de responsabilité.

Le combat, il est sur place en Afrique. Un blanc ne va jamais sacrifier sa vie pour un noir, mais nous le faisons sans remord. Je ne peux pas comprendre que je ne puisse pas dire des vérités dans mon propre pays, de peur d'être haïr par mes propres compatriotes, qui feront tout pour me faire taire. Les autres races ( je parle de l'apparence) jouent toujours avec nos propres armes. Si tu n'ouvres pas la porte, ils n'entreront pas faire n'importe quoi, puisqu'elle s'ouvre de l'intérieur. Travaillons sur nous et non sur les autres. Sur notre MENTALITÉ, c'est le seul combat digne d'être mené et non un autre.

Je vous souhaite de passer une agréable semaine et un agréable mois de la Femme avec cette méditation: retournons chez nous après quelques temps ou faire la navette et surtout lorsque tu sens la haine des autochtones; On est mieux que chez soi, car c'est notre milieu naturel et il ya tellement d’opportunités en Afrique sinon, vous allez retourné vieux et ils auront tout occupés.

Merci à tous les abonnés, la bienvenue aux nouveaux, je vous aime, bisous.

Mangré Christelle Akossi, votre Éveilleur des Consciences

SERVICES: Les coachings et conseils juridiques reprennent pas à pas chez CN. Vous pouvez réserver vos places pour ce mois et ceux futurs sur l'onglet contact du site qui est à sa phase de finalisation sur: https://consciencenouvelle.org/

Le site sera présenté officiellement avec tous les services et produits à la fin de ce mois de mars. Merci à tous

Pas encore de commentaires...

Laissez votre commentaire

38876

Limite de caractères 400

"Rien n'est gagné d'avance dans la vie ! " Mangré Christelle Akossi

Newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter et recevez tous nos derniers articles.