Mon Blog

Mon Blog

La pression sociale sur la femme noire africaine est psychologiquement insupportable

Comme ça:
Comme si elle était:
Créé:
31 mars 2021

Nous achevons le premier trimestre de l'an 2021 avec un thème relatif à la femme dans ce mois de mars qui lui est dédié. Ce thème peut être aussi étendu aux hommes et à tous ceux qui en ce jour vivent des situations difficiles et ne savent pas où donner de la tête face aux paroles désobligeantes des uns et des autres. J'hésitais entre deux thèmes à vrai dire; Entre ce thème-ci et celui sur la détestation de la femme noire africaine par l'homme noir; Mais cela sera traité en vidéo-live dans le mois d'avril et si possible l'an prochain à cette occasion de la journée mondiale des droits de la femme.



Il n'est pas facile d'être un noir dans ce monde, pis, une femme noire dans le milieu africain, sur nos terres africaines. La femme noire africaine est confrontée à plusieurs préjugés qui la consume jour après jour, jusqu'à la fin de sa vie. Je dis souvent, que la femme noire la plus heureuse est celle qui est morte et qui entame une vie nouvelle dans l'au-delà. Surtout lorsque celle-ci dépasse l'âge de 25 ou 30 ans et n'a pas tous les signes extérieurs de la réussite sociale, à savoir: le travail, le mariage, les enfants, le leadership féminin.

Il n' y a pas un seul instant dans le vie d'une femme noire africaine, où elle ne se retrouve pas dans une discussion, un environnement, où l'on lui répète ses manquements, ses échecs de la vie, sans savoir, quelles sont les batailles réelles de sa vie, qui la maintiennent en vie, afin de continuer à vivre. Quel est le but caché de ces genres de phrases, de ces liens des réseaux sociaux visés qui l'obligent à lui rappeler qu'elle est de cette société, sans mériter d'y être. J'ai l'impression qu'il y a une liste obligatoire pour la femme à cocher, afin d'avoir un ticket d'adhésion à cette société.

Quel est le but de lui montrer qu'elle n'a pas intérêt à refuser tous les prétendants au trône de son cœur,  de peur d'être seule un jour lorsque sa côte de popularité aura baissée. Qui sommes-nous pour prendre une règle générale à chaque réalité d'une femme si complexe? Pourquoi doit-elle être la seule à assumer les déboires de sa vie, même si elle est plus fragile et extérieures dans la manifestation de ses émotions que l'homme.

La vie de la femme noire africaine est une vie émaillées de prières sous la peur d'un manque à ne jamais pouvoir combler de son vivant: Prière pour finir ses études, prière de vivre moins de chagrin d'amour, prière d'avoir un mari, prière d'avoir un mari  fidèle, prière de faire des enfants, prière de voir ses enfants loin de la délinquance, prière de les voir réussir et construire à leur tour leurs vies.

Tout le monde a l'impression de vouloir du bien de la femme noire sans savoir si elle-même, elle n'est pas consciente de son bonheur, de son bien-être. Cette ambiance bizarre, délétère, dans laquelle la femme noire africaine se retrouve, l'empêche de réfléchir véritablement, sur ce qu'elle veut réellement dans sa vie, puisqu'elle vit celle-ci avec les yeux des autres autour d'elle.

Elle n'a pas l'occasion, pour dire, avoir le courage d'assumer ce qu'elle veut réellement de sa vie, peu importe les conséquences qui en découleront et qu'elle pourra assumer facilement et défendre les conséquences, puisqu'elle aura pris en toute connaissance de cause, la décision qui passe à sa volonté propre. Femme noire, est-ce qu'il est arrivé une fois dans ta vie un moment, où tu as pu poser la question sans influence extérieure:  " Ils ont dit ceci et cela, ce qui est vrai, mais qu'est-ce que je veux réellement....MOI?" mieux "qu'est-ce que je ressens en moi et qui  est à l'encontre de tout ce que la société me présente comme idéale de vie" et "est-ce que j'ai la force nécessaire au fil du temps de pouvoir l'assumer et surmonter chaque moment de faiblesses, qui se présentera à moi?"



Je ne vais pas trop m'attarder puisqu'il aura une partie spéciale dans le second recueil dédié aux pensées qui mettent une pression sur la femme noire africaine et bien plutard, un livre qui reviendra en détail à ce sujet. Mais retiens ceci, femme noire africaine: personne sur cette terre ne sait mieux, ce que Dieu a enfouie en toi et te caractérise. Personne d'autres que toi sur cette terre ne peut prétendre savoir ce qui est bon pour toi et qui te fera vivre en paix avec toi même. 

Cherche ta mission( les raisons pour lesquelles Dieu t'a mis sur cette terre à travers ce qui te passionne et t'amuse en apprenant ou travaillant)  de vie sur cette terre, la seule condition première, afin que tu sois en paix avec toi-même et connaisse le bonheur provisoire sur cette terre. Le reste social si tel est le désir divin pour toi, tôt ou tard te sera donné. Il n'y a aucune limite à cela, je te le garantie; Commence à vivre d'espérance ( au delà de la vie sur cette terre)  au lieu d'espoir ( tout s'arrête sur cette terre), sinon tu resteras tourmenter par l'horloge, le calendrier et le temps. 

Pour finir, beaucoup d'entre eux espèrent que tu vives angoissées, torturées; Il n'y a rien en eux à travers leurs agissements qui ressemble à un signe d'affection quelconque "aux malheurs" qui t'accable. Sinon pourquoi lorsqu'une case de la liste est cochée, ils regardent encore celles qui ne le sont pas, au risque d'être ton ennemi secret? Reste sereine et que nul ne te perturbable dans tes actions de valeurs d'ici là.  

Mangré Christelle Akossi, Eveilleur des Consciences et Juriste d'affaires

Pas encore de commentaires...

Laissez votre commentaire

50186

Limite de caractères 400

"Rien n'est gagné d'avance dans la vie ! " Mangré Christelle Akossi

Newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter et recevez tous nos derniers articles.