Mon Blog

Mon Blog

Toute femme est par essence, une mère, d'abord en pensées

Comme ça:
Comme si elle était:
Créé:
31 mai 2021

Il n'est pas facile de travailler dans ces moments de délestages dans certains pays d'Afrique; Eh oui! Mais nous y sommes et je présente toutes mes excuses. Le dimanche dernier fût dédié à la traditionnelle fête des mères, qui est une occasion de s'arrêter un instant pour honorer publiquement et officiellement nos mamans, qui font énormément pour nous.

Nous voyons à cette occasion donc dans la ville et sur le net, des offres d'idées-cadeaux dans beaucoup de boutiques; Ce qui est légitime et fait partie de la bonne en ambiance. Toutefois, l'on va assister un tout petit peu comme lors de la fête de la Saint Valentin, à plusieurs manifestations de sentiments liés à notre situation sociale, sentimentale et psychologique du moment.

En effet, il est donné à comprendre, que l'on est mère, lorsque l'on a mis matériellement ou biologiquement un enfant au monde. C'est la venue d'un enfant qui attribue à une femme ou à un homme, le titre de mère ou de père. Le fait de ne pas être marié dans notre société noire africaine à un certain âge, est difficilement supportable, pis, de ne pas avoir conçu un enfant, même s'il faut prendre le risque d'être une mère célibataire. Les petites remarques blessantes fusent de partout dans notre entourage et sur les réseaux sociaux. Ce qui transforme un instant de joie en une tristesse.

Les manifestations de tristesses en ce jour de la célébration des mères

La tristesse des personnes qui ont perdu leur maman ou qui ne l'on jamais connu; De voir surtout des personnes qui ont une parfaite  entente avec leur mère la célébrer sur les réseaux sociaux, lorsque l'on a plus sa mère avec soi pour se consoler ou à qui offrir un cadeau, comme tout le monde; L'on peut déprimer durant toute une journée consacrée aux mères. Il n'est pas facile d'être toujours celui qui souhaite aux autres le meilleur, sans que l'on soit un jour récepteur des souhaits des autres. A cela s'ajoute la tristesse des personnes qui ont leur maman vivante, mais qui n'ont pas une bonne relation avec celle-ci.


Toute femme est une mère en pensée avant de l'être en réalité

J'ai reçu un présent symbolique en ce jour de la fête des mères et surtout beaucoup de formulations de vœux. Beaucoup de personnes ne savent pas que je ne le suis pas encore, dans le sens premier du terme. Toutefois, et, c'est ce qui me permet d'aborder sereinement toutes étapes et situations de ma vie dans ce domaine de la maternité, qu'une femme a toujours en elle, la fibre maternelle.

La condition de la femme est inhérente à sa fonction maternelle. Une femme à la différence d'un homme pense, dès l'enfance déjà à son rôle de mère. Elle s'imagine déjà son nid d'amour, elle pense déjà au nombre d'enfants qu'elle veut avoir. Très souvent, elle a déjà leurs noms dans son esprit et elle aime avec un scenario de leur relation dès qu'ils seront appelés à l'existence.

Cette capacité de projection que la femme détient, fait d'elle déjà une mère, car elle se sent mère et elle vit, peut-être pas avec les responsabilités de celle qui l'est matériellement, concrètement, mais le sent avec le même amour; Au point que si cette dernière, même si elle arrivait à l'âge de fonder un foyer,  et qu'elle n'y arrivait pas, pour une raison ou pour une autre, cela ne lui arrachait pas la volonté, cette capacité d'aimer maternellement et de jouer son rôle premier d'éducatrice auprès des autres enfants dans ses fonctions quotidiennes.

C'est le cas des assistantes pédagogiques, des conductrices des maternelles, des femmes appelées à une vie de consacrées, telles que les religieuses catholiques, qui ont fait le vœu de célibat de chasteté, mais qui exercent toujours un rôle de mère et d'éducatrice, surtout dans les orphelinats. Nous assistons à beaucoup de mères de substitutions dans notre quotidien, ce qui montre, que ces femmes qui n'ont pas mis réellement des enfants au monde, le demeurent dans leur esprit et sont donc des mères spirituelles.

Elle donne une autre dimension  à la fonction, au titre de mère, qui doit être aussi loué (e), afin que toute femme ne se sente pas illégitime, indigne à un moment de leur vie à être célébrée. C'est le regard, le jugement et la conception extérieure, que l'on porte sur une situation, qui la rend pénible à vivre. Oui la femme est une mère par essence et nul ne peut lui enlever cela jusqu'à la fin de sa vie.



La mère parmi les mères, la Sainte Vierge Marie, la mère de Jésus

C' est l'occasion rêvée d'apporter un point d'honneur à cette femme, qui a vécu et continue à vivre une histoire hors du commun; Honorée des uns et vilipendée par d'autres, sous de faux prétexte et des procès d'intention.

Nous avons durant la célébration des mères vu tout monde brandir la photo de leurs mamans sur le net, afin que leurs mamans soient célébrées, honorées, vénérées des autres. Certains iront dans la réalité à se prosterner en signe de respect devant la maman présentée, afin que celle-ci leur impose la main en signe de bénédiction.  

S'agissant de la mère de Jésus, l'on ne comprend pas le mépris de certains chrétiens surtout envers la mère de leur Sauveur-Jésus? L'on se demande de qui ces derniers se réclament véritablement?  Vous honorez votre mère, qui vous a donné une vie terrestre éphémère et vous exigez ou attendez que les gens l'honore, mais vous minimisez, insultez celle qui a donné le Rédempteur au monde, c'est-à-dire, que Maman Marie, vous a donné Celui, qui vous donnera la vie éternelle. Peut-on aimer Drogba sans honorer sa mère? et comment appeler vous la mère de Drogba, dans la culture africaine? Bien-sûr Maman Drogba, car les sémites et kémites ont une approche culturelle similaire.

Comment allez-vous vous sentir si les gens traitent votre mère de sorcière, de sirène des eaux et de blasphèmes de tous genres, de déesse, car en manque de culture générale historique de l'Eglise, ils ne savent pas qu'avant le 19ème siècle avant la découverte de la photographie, l'on représentait les personnes et les choses par des bustes, statues et peintures. Ce n'est pas ces choses citées, qui sont un souci, mais l'usage que l'on en fait. Si vous n'aimez pas la mère d'une personne, que vous prétendez aimer, il vous sera difficile, d'être dans les bonnes grâces de cette personne; C'est pourquoi Jean le disciple bien-aimé a reçu la mère de Jésus; Et le disciple bien-aimé est tout chrétien.

Marie, malgré sa perpétuelle virginité a joué son rôle pleinement de mère, après le départ de Jésus pour l'Eglise, ses Apôtres et pour toute l'humanité. Parce qu'une femme a la fibre maternelle et est une mère par essence. Femme qui signifie la mère des vivantes rime avec la maternité qu'elle soit matérielle ou spirituelle. Comportez-vous en disciple Jean et non en Judas. Bonne fête à toutes les FEMMES.

Mangré Christelle Akossi, Eveilleur des Consciences et Juristes d'affaires franco-allemande

Pas encore de commentaires...

Laissez votre commentaire

31153

Limite de caractères 400

"Rien n'est gagné d'avance dans la vie ! " Mangré Christelle Akossi

Newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter et recevez tous nos derniers articles.